L'émigration du Prophète Mouhammad en Abyssinie

Publié le par De la science et de la sagesse


L'émigration du Prophète Mouhammad en Abyssinie

11.jpg
 «Les oeuvres des incrédules sont semblables à un mirage dans une plaine désertique que l'assoiffé prend pour de l'eau jusqu'à ce qu'il l'atteigne. Il n'y trouve rien .»
Le tort que les mécréants faisaient au Prophète salla l-Lâhou 3alayhi wa s-sallam et à ses compagnons empira. Alors il ordonna salla l-Lâhou 3alayhi wa s-sallam à ses compagnons de partir en terre d'Abyssinie, et une partie d'entre eux émigra.

 Le groupe qui alla en Abyssinie était constitué de quatre-vingt-trois hommes et onze femmes de Qouraych et sept autres étrangères. Il y avait entre autres : 3Outhman Ibnou 3Affan et sa femme Rouqayyah, Az-Zoubayr Ibnou l-3Awwam, 3Abdou r-Rahman Ibnou 3Awf, 3Abdou l-Lâh Ibnou Mas3oud et Ja3far Ibnou Abi Talib.

 Leur émigration en Abyssinie se fit en deux vagues. Le roi d'Abyssinie leur fit un bon et généreux accueil.

À ce moment, les mécréants de Qouraych envoyèrent deux hommes avec des cadeaux pour 'As-hamah An-Najachiyy - le Négus -, le roi d'Abyssinie, et lui demandèrent de leur livrer les musulmans; il n'accepta pas avant de leur parler, alors il les fit demander.

 Ils vinrent et Ja3far Ibnou Abi Talib lui parla de l'Islam et lui expliqua ce que le Prophète salla l-Lâhou 3alayhi wa s-sallam leur a ordonné. Il l'informa que notre maître 3Iça est l'esclave de Allâh et Son messager et lui lut un passage du Qour'ân. Le roi pleura et les protégea ; il ne laissa pas les mécréants s'emparer d'eux. Il se soumit à Allâh ta3âlâ, fut un bon musulman et parvint au degré des saints vertueux. Puis il mourut musulman après un certain temps. Le Messager de Allâh salla l-Lahou 3alayhi wa s-sallam pria pour lui faire la prière funéraire du défunt absent et dit à ses compagnons : 

 
« ماتَ اليومَ أخوكُم النجاشيُّ وهو رجلٌ صالِحٌ » 

" mata l-yawma 'akhoukoum An-Najachiyy wahouwa rajouloun salih "

ce qui signifie :

« Aujourd'hui est décédé votre frère An-Najachiyy et il est un homme vertueux ».

 Pendant ce temps-là, à la Mecque honorée, les musulmans subissaient une pression intense de la part des mécréants, au point qu'ils les assiégeaient dans des gorges de montagnes et qu'ils interdisaient à quiconque de leur vendre ou de leur acheter quoi que ce soit. Les musulmans avec le Messager de Allâh salla l-Lâhou 3alayhi wa s-sallam patientèrent en visant par là
l'agrément de Allâh soubhânahou wa ta3âlâ.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article