Le ghousl - la grand ablution -

Publié le par de la sagesse

LE GHOUSL - LA GRANDE ABLUTION-


images--1-.jpg


Quelles sont les choses qui rendent le ghousl obligatoire ?

- l'émission du maniyy -le sperme ou son équivalent féminin-

- le rapport sexuel

- la fin des règles

- l'accouchement

- la fin des lochies - l'écoulement de sang après l'accouchement - .



Les actes obligatoires du ghousl sont au nombre de deux :

 

1 -   l'intention au moment de laver la première partie du corps. On dit par exemple dans son cœur : « J'ai l'intention de faire le ghousl qui est un devoir » ou « J'ai l'intention de faire l'acte obligatoire du ghousl » ou « J'ai l'intention de lever le grand hadath ».

 

 

2 -   répandre de l'eau sur tout le corps, peau, cheveux et poils même s'ils sont épais. Il est obligatoire de dénouer les cheveux tressés à l'intérieur desquels l'eau pourrait ne pas pénétrer.

 

 

 

Les actes surérogatoires de la grande ablution :

 

Ils sont nombreux, parmi eux on cite :

 

1 -   la tasmiyah, c'est-à-dire dire Bismi l-Lah lors du début du ghousl ;

 

2 -   faire le woudou' avant le ghousl ;

 

3-    frotter ;

 

4 -   commencer par la moitié droite ;

 

5 -     tripler.

 

6 -   faire succéder les actes sans longue interruption.

 

7 -   soigner les endroits repliés comme les replis des oreilles.

 

 

 

 

Les lavages surérogatoires de tout le corps :

 

Ce sont les ablutions de tout le corps, celui qui les faits en sera récompensé et celui qui les délaisse n'en sera pas châtié. Parmi elles, on cite :

 

-      le ghousl du vendredi.

 

-      le ghousl des deux fêtes (3idou l-fitr et 3idou l-'ad-ha).

 

-      le ghousl que l'on fait après avoir lavé un mort.

 

-      le ghousl du fou ou de l'évanoui lorsqu'il reprend conscience.

 

-      le ghousl de l'entrée en rituel pour le pèlerinage ou la 3oumrah.

 

-      le ghousl de l'entrée à La Mecque, de la station à 3Arafah, du séjour nocturne à Mouzdalifah et des tours rituels autour de la Ka3bah.

 

Publié dans La purification

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article