Les sortes d'eau

Publié le par de la sagesse

Les sortes d’eau

 

 

 

goutte_eau_2.jpg

 

 

 

L’eau se classe en plusieurs sortes parmi lesquelles il y a :

 

1-   L’eau purificatrice (tahour), c'est-à-dire pure et purifiante ;

2-   L’eau pure non purificatrice ;

3-   L’eau impure (najis).

 

 

1- L’eau purificatrice (tahour) : C’est l’eau pure et capable de purifier autre chose qu’elle, c'est-à-dire qu’on peut utiliser pour faire le ghousl (la grande ablution) et le woudou’ (la petite ablution), ainsi que pour éliminer la najaçah (c'est-à-dire les substance impures selon la Loi de l’Islam). C’est par exemple l’eau de pluie, l’eau de mer, l’eau de rivière, l’eau des puits ou l’eau de source.

 

2- L’eau pure non purificatrice : Il y a dans cette catégorie l’eau utilisée : c’est l’eau qui a été utilisée pour levé un hadath - état d'impureté rituelle - (que ce soit pour faire un ghousl ou pour faire un woudou’), ou bien pour éliminer une najaçah (substance impures) si celle-ci a été éliminée sans qu’aucune caractéristique de l’eau n’ait changé, c'est-à-dire que ni sa couleur ni son goût ni son odeur n’a changé.

Cette eau est pure non purificatrice ; c'est-à-dire que si on collecte cette eau, on ne pourra pas l’utiliser pour le ghousl (la grande ablution), woudou’ (la petite ablution) ou pour éliminer une najaçah, sauf si l’eau est en grande quantité. Toutefois, on peut l’utiliser pour laver les habits qui ne comportent pas de najaçah.

 

3- L’eau impure (najis) : C’est l’eau en petite quantité dans laquelle est tombée une najaçah non tolérable, que l’une des caractéristiques de l’eau ait changé ou non. C’est aussi l’eau en grande quantité dans laquelle est tombée une najaçah qui a altéré ses trois caractéristiques ou certaines d’entre elles ; mais si ses caractéristiques ne sont pas altérées, elle n’est pas devenue impure (najis).

L’eau en grande quantité, c’est celle dont la quantité est de deux qoullah ou plus. Les deux qoullah valent environ 194 litres si on considère que la coudée selon la Loi de l’Islam, vaut 46,2 centimètres. Tandis que l’eau en petite quantité, c’est celle dont la quantité est inférieure à deux qoullah.

Publié dans La purification

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article